La présidente de la commission nationale des communications démissionne

13
Chan Ting-i (Photo RTI)

A la mi-mars, le premier ministre Su Tseng-chang (蘇貞昌) n’a pas hésité à critiquer l’incompétence de la NCC, commission nationale des communications dans sa lutte contre l’infox alors que la NCC est un organe indépendant placé sous la surveillance du gouvernement. Face à ces critiques, la présidente de la NCC Chan Ting-i (詹婷怡) avait annoncé une série de mesures en vue d’accélérer l’efficacité administrative. Néanmoins, deux semaines plus tard, Chan Ting-i a décidé de démissionner de son poste dont le mandat avait débuté en août 2016 et devait se terminer le 31 juillet 2020.