Partage de l’expérience taiwanaise avec le Parlement britannique

11
Chen Liang-gee (2e à g.), ministre des sciences et des technologies (image : ministère des Sciences et Technologies)

Depuis avril 2018, le Parlement britannique organise une série d’auditions publiques sur la 4e révolution industrielle. Mardi dernier, lors d’une séance réunissant plusieurs ministres de différents pays, Chen Liang-gee (陳良基), ministre taiwanais des sciences et des technologies, a été invité à partager l’expérience de son pays.

Il a notamment présenté les politiques industrielles et éducatives du gouvernement destinées à répondre à l’évolution des technologies de ces deux décennies. Il a précisé que l’enseignement mettant l’accent sur la mémoire et les examens a ainsi été remplacé par une nouvelle orientation qui favorise la créativité et la résolution de problèmes. En ce qui concerne l’industrie, la baisse des coûts de revient et la concurrence des prix ne sont plus des principes inébranlables des entreprises. La qualité et l’innovation sont désormais leurs premières préoccupations.

Par ailleurs, l’association des établissements d’enseignement supérieur et des industries est aussi une nouvelle tendance qui permet de rendre l’éducation plus pratique. Chen Liang-gee a aussi évoqué les cours proposés aux habitants des diverses communes et les mesures destinées à inciter davantage de femmes à se lancer dans le domaine scientifique.

Cette audition a été organisée par la comission de l’éducation du Parlement et présidée par Robert Halfon, président de cette commission. L’intervention de Chen Liang-gee a marqué la toute première d’un ministre taiwanais au Parlement du Royaume Uni.