Le Parlement alourdit les peines à l’encontre de toute divulgation de secrets d’état à la Chine

12
Le parlement vote l'amendement de la loi sur la divulgation de secrets d'Etat (Photo RTI)

Le Parlement a voté en troisième lecture l’amendement de loi sur la protection des secrets d’Etat. Compte tenu de la multiplication des espionnages chinois, les députés ont amendé la loi en vue d’alourdir les condamnations à l’encontre des forces extérieures comprenant la Chine, Hong Kong, Macao et d’autres nations. Huang Kuo-chang (黃國昌), député du New Power Party, a précisé les raisons de l’amendement : « Divulguer les secrets d’Etat aux forces extérieures hostiles et agressives que ce soit une nation, un gouvernement ou un groupe, engendre un préjudice certainement plus élevé. Par conséquent, il est nécessaire d’alourdir les peines de manière conséquente au niveau des lois. »

Après l’amendement, la peine maximale de 7 ans d’incarcération est prolongée à 10 ans avec un ajout possible de la moitié de la condamnation infligée pour les cas graves de divulgation.