Le CECC envisage un substitut au Remdesivir

  • 03-08-2020
  • La Rédaction
Illustration fiole de Remdesivir (Photo Ulrich Perrey / POOL / AFP)

Le 30 mai dernier, le Centre de commandement de lutte contre les épidémies (CECC) avait annoncé la décision d‘achat de Remdesivir de soigner les patients du Covid-19 dans un état grave représentant environ 8% des personnes touchées par le Covid-19.

Fin juillet, Taiwan a commandé 2000 nouvelles doses de ce médicament initialement destiné aux malades du SIDA avec une première livraison de 78 fioles. Le CECC a annoncé ce lundi qu’il ne restait plus que de quoi traiter 54 patients avec un total de 328 fioles sur tout le territoire taiwanais. Le laboratoire fabricant le Remdesivir a annoncé son incapacité à fournir les doses rapidement pour répondre à la demande mondiale. Cependant le CECC a voulu rassurer en annonçant qu’il envisageait un substitut prometteur : la dexaméthasone.

Le porte-parole du CECC, Chuang Jen-hsiang (莊人祥), a en effet annoncé que des recherches internationales ont trouvé un substitut conseillé par la NIH (National Institutes of Health) américaine dans les cas sévères, c’est-à-dire demandant de l’asssitance par oxygène. Il s’agit de l’immunomodulateur Dexaméthasone qui faisait parti du programme d’essais cliniques RECOVERY comprenant également l’Azithromycine, le Tocilizumab ou encore la perfusion de plasma possédant les anticorps de personnes rétablies du Covid-19. Le groupe d’experts du CECC discutera de l’utilisation ou non de ce substitut lors d’une réunion demain mardi 4 août.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus