Trois anciens assistants parlementaires inculpés pour espionnage au compte de Pékin

  • 13-08-2020
  • La Rédaction
Le suspect Lee Yi-hsien (au centre) a été inculpé aujourd'hui avec deux autres personnes dans le cadre d'une affaire d'espionnage au compte de la Chine (Image : archive CNA)

Soupçonnés d'espionnage, trois anciens assistants parlementaires taïwanais ont été inculpés aujourd'hui pour violation de la loi de sécurité nationale.

Chen Wei-jen (陳惟仁), Lin Yung-ta (林雍達) et Lee Yi-hsien (李易諴) sont accusés d'avoir obtenu et tenté d'obtenir, entre 2012 et 2018, des données sensibles à la demande d'un certain "Huang Guanlong", un agent du renseignement chinois dépendant du ministère chinois de la Sécurité de l'Etat.

Chen Wei-jen et Lin Yung-ta, anciens assistants de la député KMT Chen Shu-hui (陳淑慧), aujourd'hui maire adjointe de la ville de Chiayi, auraient commencé à travailler pour l'agent chinois contre rémunération après un voyage et une rencontre à Macao en 2012. Lee Yi-hsien n'aurait, lui, rejoint l'équipe qu'en 2014 après un rendez-vous à Canton, alors qu'il était reporter et en manque d'argent. Il avait ensuite été recruté comme assistant de Chang Li-shan, ancienne députée KMT et aujourd'hui chef du comté du Yunlin.

Selon le Bureau des procureurs, l'enquête montre que les suspects aurait tenté de collecter des informations sur les activités du Falung Gong à Taïwan, des données sur le KMT, sur l’élection présidentielle du DPP puis sur l'état de santé de la présidente Tsai Ing-wen. Le Bureau a précisé que leur tentative avait échoué, la personne contactée au sein de l'administration de l'assurance nationale de santé ayant refusé de coopérer.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus