Taiwan ouvre plus largement ses frontières à l’importation de bœuf et porc américains

  • 28-08-2020
  • La Rédaction
Boeuf américain (photo CNA)

Cette nouvelle controversée a été annoncée par la Chef de l’Etat Tsai Ing-wen en personne depuis le palais présidentiel. Accompagnée du vice-président William Lai (賴清德), du Premier ministre Su Tseng-chang (蘇貞昌) et du secretaire général du conseil de la sécurité nationale Willington Koo (顧立雄), Tsai Ing-wen a annoncé qu’elle venait de prendre une décision clé pour Taiwan afin de régler un problème de longue date, soit une plus grande ouverture du pays au bœuf et au porc américains : « Après plusieurs années d’évaluation rigoureuse, j’ai chargé les organismes compétents de définir le seuil de tolérance de ractopamine dans le porc importé et d’autoriser l’importation de la viande de bœuf américaine de plus de 30 mois en se basant sur des données scientifiques et des normes internationales et en respectant les conditions de santé des Taiwanais. »

Selon Tsai Ing-wen, les anciens dirigeants Chen Shui-bian (陳水扁) et Ma Ying-jeou (馬英九) n’ont pas pu régler entièrement cette question, ce qui nuit aux relations commerciales taiwanao-américaines et à la demande de Taiwan d’intégrer les accords commerciaux régionaux, omettant de rappeler que son parti, le DPP, largement opposé à une telle ouverture avait même organisé des manifestations en 2013.

Tsai Ing-wen insiste sur le fait que l’ouverture du pays aux viandes américaines répond aux intérêts de la nation : « J’estime que si nous pouvons faire un pas décisif dans le dossier de la viande de bœuf et de porc américain, nous posons un point de départ important pour une coopération économique globale taiwano-américaine. A l’avenir, notre stratégie commerciale et économique sera plus flexible et plus puissante. En même temps, cette ouverture du pays représente une opportunité importante pour les secteurs, surtout les secteurs traditionnels largement touchés par le conflit commercial sino-américain et par le Covid-19. »

Le président de la commission ministérielle de l’agriculture Chen Chi-chung (陳吉仲) a déclaré que, concernant le seuil toléré de résidus de ractopamine, Taiwan se calquera aux normes définies par le codex alimentaire par exemple, 0,09 ppm dans les reins ou encore 0,04 ppm dans le foie.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus