Taiwan et la république Tchèque signent 3 protocoles d’entente

  • 31-08-2020
  • La Rédaction
Signature de 3 protocoles d'entente entre Taiwan et la république Tchèque (source CNA)

Alors que la venue de la délégation tchèque fait grincer Pékin des dents avec son ministre des Affaires étrangères actuellement en Europe, le représentant de la délégation et président du Sénat tchèque, Miloš Vystrčil, a signé ce lundi matin trois différents protocoles avec Taiwan. Ces documents actés sont considérés comme un signe de volonté de coopération beaucoup plus importante qu’auparavant de la part des deux pays.

Les accords réciproques concernent principalement de nouvelles technologies avec les domaines des villes intelligentes et l’intelligence artificelle des objets (AIoT), l’eco-système des start-ups et les machines intelligentes.

La ministre de l’Economie Wang Mei-hua (王美花) a souligné qu’elle espérait aider les entreprises des deux pays à ajuster leur chaîne d’approvisionnement pendant la période compliquée de la pandémie en offrant une plateforme pour les échanges commerciaux entre les industries des deux pays afin de profiter des opportunités commerciales pour la période post-Covid-19.

D’autre part, la ministre a également réagi aux menaces lancées par le ministre des Affaires étrangères chinois Wang Yi (王毅) sur la visite de la délégation tchèque à Taiwan : « Lorsque les pays démocratiques recherchent un développement économique et le progrès, ils doivent bien sûr également respecter les principes de liberté, de démocratie, d’ouverture et de responsabilité sociale afin que les entreprises, en plus des bénéfices et des opportunités d’investissements, restent dans le respect des droits de l’homme. Comme le dit le président du Sénat, M. Vystrčil, s’il faut sacrifier ces valeurs pour l’argent, au final même l’argent disparaitra. »

Dans son discours, Miloš Vystrčil a également souligné que la liberté et la démocratie sont les principaux fondements de la prospérité, et que sans libre coopération entre leurs entreprises, Taïwan et la République tchèque n’auraient pas de liberté. Il espère également que les deux pays feront de leur mieux pour approfondir leurs relations.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus