La défense taiwanaise : la capacité électronique militaire chinoise représente une menace sévère pour Taiwan

  • 31-08-2020
  • La Rédaction
Drones chinois sur chars (photo Wikipedia)

Le ministère de la Défense taiwanais a publié ce lundi le rapport 2020 des forces armées chinoises. Selon ce rapport, la Chine continue à déployer davantage de nouveaux modèles d’appareil de chasse et des drones sur les côtes des provinces du Zhejiang, du Fujian et du Guangdong. Cette stratégie qui augmente la capacité de combat aérien et la flexibilité de déploiement des troupes vise à augmenter la pression aérienne sur Taiwan.

 

Ce rapport fait état, outre des missions quotidiennes d’intimidation dans les espaces aérien et maritime du détroit de Taiwan et des menaces lancées à travers les médias chinois officiels, de l’intensification des manoeuvres de préparation pour une attaque armée de Taiwan.

D’autre part la menace la plus importante montrée dans ce rapport viendrait de la guerre électronique dans laquelle la Chine a largement investi ces dernières années à travers le déploiement de satellites dotés de capacités de reconnaissance d’images et de reconnaissance ultraprécise permettant la récolte de données cruciales autant sur les informations terrestres que maritimes ou aériennes. Des vaisseaux militaires, des navires de recherches scientifiques, des drones, des avions et des navires de reconnaissances complètent les données collectées par les satellites. La capacité électronique militaire chinoise permet non seulement d’équiper les avions de combat des armes à guidage de précision pour attaquer Taïwan, en plus, elle permet d’utiliser des véhicules sans pilote pour assister les différents modèles d’avions de guerre électronique pour attaquer Taiwan tout en améliorant la capacité de combat de la Chine sur sa côte sud-est.

La Chine est déjà capable de paralyser les systèmes de défense aérienne, de dominer les combats en mer et de bloquer les passages du détroit de Taiwan, ce qui constitue une menace considérable pour Taiwan.

En réponse à Ma Ying-jeou qui disait que « la première bataille serait la dernière », le rapport indique que l’utilisation tactique et stratégique du détroit de Taiwan par la Chine est encore limitée par un environnement géographique naturel défavorable mais également par le manque de véhicules de débarquement et de capacités logistiques. La Chine ne dispose pas encore de capacité de combat entier pour envahir Taiwan. D’autant plus que la ligne tactique chinoise se résume en ces quatres concepts « peu de pertes, grande efficacité, frappe rapide, fin rapide ».

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus