L’Europe réagit aux menaces de la diplomatie chinoise visant la République tchèque

  • 02-09-2020
  • La Rédaction
Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas (d.) et son homologue chinois Wang Yi (g.) en conférence de presse (photo, Facebook de la diplomatie allemande)

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi (王毅), en déplacement en Europe, a critiqué la visite à Taiwan d’une délégation tchèque dirigée par le président du Sénat Miloš Vystrčil, et menacé ce dernier de représailles. Mardi dernier, la France a exprimé, sa solidarité avec la République tchèque en jugeant « inacceptables » les menaces du ministre chinois. Pour sa part, le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a profité de sa rencontre avec Wang Yi pour condamner les menaces de la Chine et souligner l’importance du respect mutuel, une position soutenue plus tard également par la présidente de la Slovaquie Zuzana Čaputová.

Ce matin, le ministre taiwanais des Affaires étrangères Joseph Wu (吳釗燮) a également réagi aux propos de la porte-parole de la diplomatie chinoise Hua Chunying (華春瑩), qui a accusé la délégation tchèque de porter atteinte à la souveraineté de la Chine populaire et affirmé que Taiwan était une province de la République populaire de Chine. « Cela est absurde et inacceptable pour les Taiwanais mais aussi pour la communauté internationale. C’est Taiwan que visite la délégation tchèque, et non une province chinoise. Le propos de la porte-parole chinoise est absurde et ne mérite même pas de discussions, » a rétorqué le ministre taiwanais.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus