Trois députées lancent une campagne de lutte contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail

  • 03-09-2020
  • La Rédaction
Trois députées du DPP ont lancé aujourd'hui une campagne de lutte contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail (Image : RTI)

Trois députés du Parti démocrate progressiste (DPP) ont annoncé aujourd’hui le lancement de la campagne « WeAreOne », un campagne de lutte contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail.

Les députés Fan Yun (范雲), Lai Pin-yu (賴品妤) et Wu Su-yao (吳思瑤) ont déclaré que les lois existantes à Taïwan, à savoir la loi sur l’égalité des sexes à l’emploi, la loi sur l’éducation à l’égalité des sexes ainsi que la loi de prévention contre le harcèlement sexuel, demeuraient encore insuffisantes.

Fan Yun a annoncé son intention de proposer une révision de la loi sur l’égalité des sexes à l’emploi, afin que le harcèlement sexuel sur le lieu de travail ne puisse plus être caché : « La loi sur l’égalité des sexes peut être de nouveau amendée en ce qui concerne le harcèlement sexuel. Mon bureau va proposer que dans le cas d’une plainte pour harcèlement sexuel, l’employeur ne puisse ni exercer des mauvais traitements ni des représailles contre la personne plaignante et ses témoins. Nous devons proposer plus activement des mesures claires et efficaces pour remédier à ce problème et changer cette culture du silence et de l’inégalité depuis si longtemps sur le lieu de travail. »

Les députées ont précisé que seraient organisés, dans le cadre de cette campagne, des conférences dans les milieux professionnels de la politique, des soins médicaux, des mouvements sociaux, du sport, de l’architecture ou encore du cosplay.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus