Des groupes civils lancent une pétition conjointe concernant l’importation de porcs américains

  • 08-09-2020
  • La Rédaction
Le porc américain contenant des résidus de ractopamine sera autorisé à l'importation à partir du 1er janvier 2021 (Image : CNA)

L’ouverture annoncée de l'importation de porcs américains contenant des résidus de ractopamine, a suscité de vives critiques de la part des partis d'opposition, de certains groupes agricoles et de certaines organisations non gouvernementales. Ces derniers remettent en cause le fait que la consommation de cette viande, sans preuve scientifique tangible surtout auprès des enfants, ne soit pas nuisible à la santé.

Aujourd’hui, plusieurs groupes ont tenu une conférence de presse pour s’opposer à l’importation de la viande de porc américaine prévu pour janvier prochain, en déclarant vouloir défendre des procédures démocratiques, des préoccupations sanitaires, le secteur agricole et des négociations économiques et commerciales. Ces groupes civils et agricoles et organisations non gouvernementales ont lancé une pétition conjointe et préviennent de possibles manifestations sans un recul du gouvernement.

Yang Ru-men (楊儒門), surnommé le « poseur de bombes de riz » pour avoir posé des bombes faites à partir de riz pour protester contre l’importation de riz étranger, a déclaré que le gouvernement ne devrait pas importer de la viande américaine empoisonnée. Il demande au gouvernement d’assurer un étiquetage claire pour assurer la sécurité des consommateurs : « J'espère qu’il sera clairement indiqué sur l’étiquette que la consommation de la viande de porc américaine contenant de la ractopamine peut-être source de maladies. Nous devons donc nous livrer à une concurrence loyale. Etant donné que l’utilisation de la ractopamine est interdite à Taiwan, il faut expliquer clairement aux consommateurs les méfaits de cette substance sur la santé.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus