:::

Le gouvernement promet de venir à bout des masques de contrefaçon chinois

  • 10-09-2020
  • La Rédaction
Le gouvernement promet de venir à bout des masques de contrefaçon chinois
Masques de contrefaçon chinois vendus par l'entreprise taïwanaise Haw Ping (Image : aimable crédit du ministère de l'Economie)

Le premier ministre Su Tseng-chang (蘇貞昌) a déclaré aujourd'hui que le gouvernement viendrait à bout des masques de contrefaçon importés de Chine.

Après la première révélation concernant l'entreprise Carry Mask, qui avait alimenté plusieurs pharmacies de masques chinois faussement labellisés « Made in Taiwan », les autorités viennent de confirmer que l'entreprise Haw Ping, qui fournissait aussi des masques au système national de rationnement, avait importé 7,18 millions de masques non chirurgicaux chinois en août avec la mention de « Made in Taiwan » et de « masque chirurgical ».

Une enquête du ministère de l’Economie a révélé que trois millions de ces masques étaient toujours en stock, et que plus de quatre millions avaient sans doute déjà été vendus aux consommateurs taïwanais. Selon le ministère, après une première vérification, ces quatre millions de masques ne sont pas dans le système national de rationnement.

Le dirigeant de l'entreprise a avoué les faits et a été relâché sous caution hier soir.

Aujourd'hui en conseil des ministres, Su Tseng-chang a déclaré que tous les masques faits en Chine labellisés « Made in Taiwan » seraient saisis et confisqués, et que tous les fabricants vendant des faux masques seraient placés sur la liste noire.

Le premier ministre a également précisé que les masques fabriqués à l'étranger ne pouvaient être importés qu'avec l'autorisation du gouvernement, et devaient dans tous les cas porter la mention de leur lieu de fabrication et la classification, s'il a lieu, de masques chirurgicaux. Enfin, il a ajouté que seuls les masques chirurgicaux entièrement fabriqués à Taïwan pouvaient être vendus dans le cadre du programme du rationnement national.

Par ailleurs, le ministère de la Santé a annoncé aujourd’hui que tous les masques chirurgicaux doivent être labellisés « MD (medical) » et « Made in Taiwan » à partir du 17 septembre prochain. Tous les produits dans les rayons doivent être recyclés avant le 17 décembre et seront remis en vente après vérification des autorités de la santé. Pour toute violation, une sanction maximale de 2 millions de dollars taiwanais (58 000 euros) sera infligée. Les masques N95 et les masques chirurgicaux à l’exportation ne sont pas concernés par cette nouvelle mesure.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus