Un collectif de députés et experts appelle l’Union européenne à soutenir Taïwan

  • 15-09-2020
  • La Rédaction
Le parlement Européen (Photo Octavio espinosa campodonico)

Un collectif comprenant 9 parlementaires et experts appelle l’Union européenne à soutenir la démocratie à Taïwan dans une tribune publiée sur le site internet du journal Le Monde. Ils appellent notamment l’Union européenne à revoir sa « politique d’une seule Chine. »

Parmi les membres de ce collectif, côté français, nous trouvons notamment Nathalie Loiseau, Présidente de la sous-commission Sécurité et Défense, François Godement, conseiller pour l’Asie à l’Institut Montaigne, Raphael Glucksmann, député européen et vice-président de la sous-commission des droits de l'Homme du Parlement européen. Côté allemand, Elmar Brok, ancien président de la Commission des affaires étrangères du Parlement européen, Reinhard Butikofer, Président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec la Chine, Hanns W. Maull, chercheur de l’institut Mercator pour les études sur la Chine (Merics) ainsi que Volker Stanzel, ancien ambassadeur d’Allemagne en Chine. S’ajoutent à eux, Petras Austrevicius, député européen lithuanien Président de la délégation européenne pour les relations avec l’Afghanistan et enfin Radoslaw Sikorski, ancien ministre polonais des affaires étrangères et chef de la délégation du Parlement européen sur les relations avec les États-Unis.

La tribune publiée dans le journal Le Monde, précise que ces dernières années, l'Europe a tenté de maintenir l'équilibre entre le principe de l'auto-détermination des peuples, d’« une seule Chine » et d’« un pays, deux systèmes » sur la question du détroit de Taiwan. Cependant selon la tribune, « les actions récentes de la Chine ont nui aux politiques européennes, qui devraient être réexaminées. »

Les auteurs précisent que « si l'Europe suit la politique d'une seule Chine, elle enverra probablement le peuple de Taiwan aux mains du Parti communiste chinois, abandonnera ses responsabilités de défendre la valeur de liberté d'une société démocratique et laissera Pékin modifier fondamentalement l'équilibre international. »

Dans cet article, les parlementaires et des universitaires ont aussi appelé l'Europe à renforcer son soutien à la démocratie taïwanaise, notamment par le dialogue avec les responsables politiques liés à Taïwan ; à aider Taïwan à rejoindre l'Organisation mondiale de la santé et d'autres organisations multilatérales ou du moins à y participer en tant qu'observateur ; à entamer un dialogue sur la paix, la sécurité et la stabilité avec Taïwan ; à renforcer la coopération au niveau de la chaîne d'approvisionnement afin de réduire la dépendance vis-à-vis de la Chine ; à encourager les médias taïwanais à diffuser sur la télévision par satellite européenne afin d'affaiblir la position exclusive de la Chine dans l'actualité en mandarin.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus