Iles Diaoyutai : Collision entre des gardes-côtes japonais et des pêcheurs taiwanais

  • 28-09-2020
  • La Rédaction
Chalutier Hsing Ling Po 236 (photo CNA)

Dans la journée du 27 septembre, un bateau des garde-côtes japonais, le « Kurima PS 32 », aurait percuté un chalutier taiwanais à seulement 12 milles marins des îles Diaoyutai disputées entre le Japon, la Chine et Taiwan. La collision n’a heureusement fait aucune victime.

C’est le bateau de pêche enregistré à Su’ao et immatriculé sous le nom « Hsin Ling Po 236 » qui a rapporté la collision à 14h30. Selon les garde-côtes japonais, cette collision relève du fait que les garde-côtes tentaient de faire repartir le chalutier de ces eaux territoriales. Du côté du chalutier taiwanais, le capitaine explique que le courant avait emporté son matériel de pêche dans la zone des îles Diaoyutai et que, afin de le récupérer, qu'il s'est approché à 12 milles marins des îles. C'est alors que les garde-côtes japonais les a percuté sans aucun avertissement.

Ce lundi, le Premier ministre Su Tseng-chang (蘇貞昌) a déclaré qu’il allait exiger des explications concernant l’incident auprès du Japon : «Nous rappelons que notre chalutier opérait légalement. Et nous ne tolérerons aucun traitement injuste. Après notre compréhension de la situation, nous demanderons également à la partie japonaise d’expliquer les circonstances de l’incident. Il est inacceptable d’avoir un quelconque comportement inapprorié envers les pêcheurs taiwanais. »

Le président de la coopérative de la pêche de Su-ao , Tsai Yuan-lung (蔡源龍) a critiqué l’indifférence japonaise envers la sécurité et la vie des pêcheurs taiwanais. Les pêcheurs exigent que le gouvernement défende leurs intérêts en tant que pêcheurs, faute de quoi, ils iront manifester dans les eaux de Diaoyutai.

 

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus