Affaire Chan Tong-kai : tout sera géré conformément à la loi taiwanaise

  • 05-10-2020
  • La Rédaction
Chan Tong-kai (au centre), assassin présumé de sa copine enceinte, a retrouvé sa liberté à Hong Kong (photo : Reuters - TPG)

Le Hongkongais Chan Tong-kai (陳同佳) impliqué dans le meurtre de sa petite amie Poon Hiu-wing (潘曉穎) à Taiwan et qui est reparti à Hong Kong déclare de nouveau son souhait de venir à Taiwan. Les différentes rumeurs disent que Chan pourrait venir dès ce mois d’octobre.

Ce lundi, le Premier ministre, Su Tseng-chang (蘇貞昌), a rappelé que face aux doutes des autorités hongkongaises quant à la gestion du suspect sur le sol taiwanais, les autorités des deux côtés peuvent communiquer et se mettre d’accord et que la gestion du côté taiwanais n’est pas dans l’objectif de laisser un meurtrier « se balader librement » à Taiwan : « Si un Hongkongais tue un autre Hongkongais et qu’il est à Hong Kong, alors Hong Kong doit le traiter correctement. Taiwan fournira les données nécessaires si Hong Kong le souhaite. Si Chan Tong-kai veut se rendre à la justice taiwanaise, Hong Kong a un gouvernement, Taiwan a un gouvernement, il nous faut discuter ensemble, Chan Tong-kai ne peut pas venir ici comme un touriste, nous ne permettrons pas à une personne accusée de meurtre d’aller ici et là. Donc les autorités hongkongaises, n’ont pas de raisons de faire trainer, nos autorités feront tout conformément à la loi. »

Le meurtre commis sur le sol taiwanais en février 2018 a donné naissance à l’élaboration de la loi d'extradition hongkongaise. Ce projet de loi a largement contribué à la situation politique actuelle de Hong Kong. Chan Tong-Kai, condamné pour blanchiment d’argent à Hong Kong, a été libéré le 23 octobre 2019. Depuis, il n’a cessé de déclarer son souhait de se rendre à la justice taiwanaise.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus