Taiwan condamne la Chine alors qu'un autre prétendu espion taïwanais fait des aveux

  • 13-10-2020
  • La Rédaction
Ministère des Affaires étrangères (Photo RTI)

Taïwan a condamné aujourd’hui la Chine pour avoir forcé un autre ressortissant taiwanais, accusé par Pékin d'espionnage pour le gouvernement de Taiwan, à « avouer » publiquement la veille à la CCTV, la télévision publique chinoise.

CCTV a diffusé lundi soir une vidéo dans laquelle Cheng Yu-chin (鄭宇欽), arrêté en avril 2019 a avoué sa pratique de l’espionnage pour le compte de Taiwan. Il aurait été enseignant en République tchèque et serait un ancien assistant de l’ancien président du Parti démocrate progressiste. Une émission de CCTV a déclaré que Cheng avait rencontré l'ancien représentant de Taiwan en République tchèque Lee Yun-peng (李雲鵬) en 2004 avant d'être recruté par les autorités de renseignement taïwanaises pour recueillir des informations sur la Chine.

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué que des données dévoilées par la Chine sont largement erronées. Cheng Yu-chin n’avait jamais été enseignant à l’université Charles de Prague et Lee Yun-peng (李雲鵬) cité par la CCTV ne fait pas partie du corps diplomatique taiwanais. Johnson Chiang (姜森), directeur du département des affaires européennes du ministère des Affaires étrangères a ainsi indiqué que le dossier de Cheng Yu-chin est une nouvelle tentative chinoise dans sa campagne de diffamation contre Taiwan : « Ces informations erronées prouvent que les accusations des autorités chinoises contre lui ont été fabriquées délibérément dans d’autres intentions. Cela va à l’encontre des droits de l’homme de base. Le ministère des Affaires étrangères continuera à collaborer avec la commission ministérielle des Affaires continentales afin d’apporter l’assistance nécessaire. »

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus