Les paroles divinatoires traduites en plusieurs langues dont l'anglais et le japonais

  • 24-10-2020
  • La Rédaction
Le temple Songshan Ciyou à Taipei propose des poèmes traduits (Photo CNA)

Le temple Ciyou de Songshan à Taipei qui honore principalement la déesse de la mer est devenu le premier temple de la capitale taiwanaise à proposer une traduction de ses poèmes divinatoires en anglais, en japonais, en coréen et en vietnamien.

Les poèmes divinatoires représentent une pratique ancienne des temples du monde chinois. Les croyants qui souhaitent avoir une orientation indiquée par une divinité peuvent effectuer un tirage au sort de bâtonnets numérotés après la prière. Chaque numéro correspond à un poème divinatoire pour connaître l’opinion divine. Etant donné que ces poèmes sont rédigés en chinois classique, certains temples assurent le travail d’interprétation des poèmes pour les croyants.

Le temple Ciyou de Songshan construit en 1753 propose désormais des traductions des poèmes pour que les visiteurs ou croyants étrangers puissent mieux comprendre la croyance taiwanaise.

 

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus