Le taïwanais UMC reconnaît le vol de secrets commerciaux américains pour le compte d’une entreprise chinoise

  • 29-10-2020
  • La Rédaction
Siège de l'entreprise taiwanaise UMC (Image : Wikipedia)

Le second plus grand fabricant taïwanais de puces électroniques United Microelectronics Corp. (UMC) a finalement plaidé coupable dans un procès mené par le département de la justice américain.

UMC a avoué avoir volé des secrets commerciaux de l’entreprise américaine de semi-conducteurs Micron Technology pour le compte de l’entreprise chinoise Fujian Jinhua Integrated Circuit Co., détenue par l’Etat chinois et ancienne partenaire d’UMC.

Selon un communiqué publié mercredi (heure américaine) par le département de la justice, la compagnie taïwanaise devra s’acquitter d’une amende de 60 millions de dollars américains dans le cadre d’un accord de négociation de peine, le second montant le plus élevé jamais enregistré dans un procès impliquant un vol de secrets commerciaux aux Etats-Unis.

L’entreprise taïwanaise devra également coopérer avec le département de la justice pour la suite de l’enquête concernant l’entreprise chinoise. Notons qu’un procès concernant trois employés d’UMC est également en cours, ainsi qu’un procès similaire contre UMC à Taïwan.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus