La nouvelle coalition au pouvoir en Lituanie soutient « les combattants de la liberté » de Taïwan

  • 10-11-2020
  • La Rédaction
Ingrida Simonyte, potentielle future premier ministre de la Lituanie, (Photo Reuters)

La nouvelle coalition au pouvoir en Lituanie a accepté lundi d'engager le nouveau gouvernement à soutenir « ceux qui luttent pour la liberté » à Taïwan. Cet engagement risque de nuire aux relations de la Lituanie, membre de l'Union européenne, avec la Chine, un investisseur potentiel dans son principal port, Klaipėda.

Au-delà de Taïwan, l'accord de coalition lituanien, signé par les dirigeants des partis « Homeland Union », « Liberal Movement party » et « Freedom parties », qui ont remporté ensemble 74 sièges au parlement sur 141 sièges le 25 octobre, oblige le nouveau gouvernement à mener une « politique étrangère fondée sur les valeurs. »

Ingrida Simonyte, qui pourrait devenir le futur Premier ministre, a déclaré lors d'une conférence de presse que le nouveau gouvernement « sera attentif non seulement à ce qui se passe près de la frontière, mais aussi à la situation dans le monde. »

Le gouvernement lituanien sortant n'a pas contesté la politique d’une « seule Chine » de Pékin à l'égard de Taïwan. Néanmoins, la Chine a protesté en mai lorsque la Lituanie a déclaré que Taïwan devrait être autorisé à participer en tant qu'observateur à l'Organisation mondiale de la santé pendant la pandémie.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus