APEC : des ONG demandent à Taiwan d’évoquer le sort des prisonniers politiques en Chine

  • 12-11-2020
  • La Rédaction
Manifestation en faveur de la liberté d'expression et de Lee Ming-che à Taipei. © CNA

A l'approche du sommet de l'APEC, plusieurs organisations taiwanaises de la société civile ont appelé le représentant taiwanais à demander la libération de prisonniers politiques et de personnes disparues en Chine via la présentation d'une liste de personnes détenues qui serait transmise à la Chine.

Shi Yi-hsian (施逸翔), secrétaire général de l'Association taïwanaise pour les droits de l'homme, a rappelé que selon les estimations basées sur des informations publiques, au moins 402 personnes auraient été privées de leurs droits en Chine dans des affaires transfrontalières. Une liste qui comprend notamment le Taïwanais Lee Ming-che (李明哲) ou encore les 12 Hongkongais interceptés par les gardes-côtes chinois alors qu'ils tentaient de fuir Hong Kong et de se rendre à Taïwan, et aujourd'hui emprisonnées en Chine.

Lucas Wang Lung-kuan (王龍寬), avocat et responsable du groupe de coopération internationale de la fondation pour la réforme judiciaire, a exhorté l'APEC à ne pas séparer commerce et droits de l'homme : « On ne peut pas dire que le commerce est une chose et que les droits humains en sont une autre. Si les pays ne veillent pas à garantir mutuellement les droits de l'homme, alors il ne peut pas y avoir de commerce. »

Notons que le sommet de l'APEC, lors duquel Taïwan sera représenté par le fondateur du groupe TSMC Morris Chang, se tiendra les 20 et 21 novembre prochains de façon virtuelle en raison de la pandémie de Covid-19.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus