Adoption de deux amendements renforcant les sanctions contre l’extraction illégale de sable

  • 31-12-2020
  • La Rédaction
Extraction illégale de sable par un bateau chinois (Image : Gardes-côtes)

Le Yuan législatif a adopté hier deux amendements visant à renforcer les sanctions contre l’extraction illégale de sable et de gravier dans les eaux côtières taïwanaises.

L’un des deux textes adoptés vient amender la loi sur l’extraction du sable et du gravier, qui prévoyait une amende allant de 1 à 5 millions de dollars taïwanais (entre 29 000 et 145 000 euros) pour l’extraction de sable ou de gravier sans permission. L’amendement en question alourdit la peine, portant le montant maximal de l’amende à 100 millions de dollars taïwanais (environ 2,9 millions d’euros).

L’autre texte concerne la loi sur la zone économique exclusive et le plateau continental de la République de Chine, qui prévoyait jusqu’à présent une amende de 50 millions maximum (environ 1,4 millions d’euros) et jusqu’à 5 ans de prison pour « quiconque porte volontairement dommage aux ressources naturelles ou à l’écologie » du plateau continental ou de la zone économique exclusive taïwanaise.

Cette loi a donc aussi été modifiée, faisant passer la peine de prison maximale de cinq à sept ans et l’amende maximale à 100 millions de dollars taïwanais (environ 2,9 millions d’euros).

Notons que les deux amendements ont été introduits suite à des plaintes concernant des bateaux chinois surpris en train d’extraire illégalement du sable dans les eaux de l’archipel taïwanais de Matsu, au large des côtes chinoises. Selon un député du DPP, les garde-côtes taiwanais auraient été mobilisés pour chasser 3969 navires chinois en 2020.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus