:::

L’Allemagne s’adresse à Taïwan pour résoudre le problème de la pénurie de puces électroniques

  • 26-01-2021
  • La Rédaction
L’Allemagne s’adresse à Taïwan pour résoudre le problème de la pénurie de puces électroniques
TSMC (Image extrait du site de TSMC)

Le ministre de l’Economie de l’Allemagne, Peter Altmaier, a adressé un courrier à la ministre taïwanaise de l’Economie Wang Mei-hua (王美花) et au vice-Premier ministre Shen Jong-chin (沈榮津) au sujet de la pénurie mondiale de puces électroniques qui paralyse la reprise du secteur automobile allemand. Il appelle le gouvernement taïwanais à transmettre clairement le message au géant des semi-conducteurs taïwanais, TSMC. Le ministère de l’Economie, qui n’a pas encore reçu de courrier, a indiqué que les constructeurs internationaux d’automobiles ne sont pas des clients directs des fournisseurs de puces de semi-conducteurs taïwanais. Ce sont des entreprises des puces électroniques d’automobile qui passent d’abord commande aux usines taiwanaises de puces électroniques. La situation de l’offre et de la demande est gérée par ces entreprises. Quant à la pénurie mondiale qui risque de ralentir la production globale de voitures, le ministère de l’Economie a indiqué que concernant la demande des pays partageant des mêmes valeurs, il a déjà entamé des discussions avec des entreprises de semi-conducteurs afin d’assurer l’approvisionnement. Les discussions semblent être en cours entre les fournisseurs.

 

Bloomberg a publié un article aujourd’hui en précisant que le rôle taïwanais dans l’économie mondiale est souvent négligé jusqu’à présent et que l’importance de l’île a été particulièrement démontrée lorsque le secteur automobile mondial souffre d’une pénurie évidente. Les grands constructeurs comme Volkswagen, Ford ou Toyota sont plus ou moins forcés à suspendre leurs activités faute de puces électroniques. Les pays comme les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne ont sollicité Taïwan pour répondre à ce besoin. L’importance de Taïwan est non négligeable. L’article de Bloomberg souligne néanmoins que le monde est dangereusement dépendant de Taïwan pour les semi-conducteurs.

 

Nihon keizai shinbun a de son côté rapporté aujourd’hui que les grands fournisseurs taïwanais évoquent l’augmentation des prix des puces électroniques qui pourront être de l’ordre de 15%. La hausse des prix pourrait commencer dès la 2e moitié du mois de février. Nihon keizai shinbun indique que les négociations des prix des puces sont dans les mains des constructeurs taïwanais.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus