:::

Une progression trop rapide de l’indice de PMI analysée par le CIER comme une conséquence de la crise du transport

  • 01-02-2021
  • La Rédaction
Une progression trop rapide de l’indice de PMI analysée par le CIER comme une conséquence de la crise du transport
Déchargement d'un conteneur Evergreen sur un bateau appartenant au même transporteur (photo : Pexel)

L’institut taïwanais de la recherche économique Chung-hua (CIER) a annoncé aujourd’hui que l’indice PMI, ou indice des directeurs d’achat, qui est un indicateur de l’activité manufacturière d’un pays, avait connu une progression fulgurante sur les 7 derniers mois passant de 44,8% en mai 2020 à 65,1% aujourd’hui soit une progression de 20,3 points de pourcentage dont 3,8 points sur le mois de janvier 2021. La hausse représentative se note sur tous les facteurs de l’indice : les nouvelles commandes, le délai de livraison des fournisseurs, le prix de la matière première ou encore les commandes en cours ont tous connus un taux d’expansion rapide. L’indice prévisionnel des perspectives pour le premier semestre 2021 a également connue une hausse importante. Les 6 secteurs industriels majeurs taiwanais ont tous connu un indice PMI supérieur à 60% et particulièrement le secteur des transports avec un PMI à 70,5%.

Cependant le directeur du CIER, Wang Jiann-chyuan (王健全), met en garde contre un indice trop élevé qui est souvent le signe d’une anomalie dans certains secteurs faisant en sorte que la production ne suit pas le volume de commande, ici, selon son analyse, c’est le secteur des transports qui est en cause avec des perturbations sur l’ensemble du système de fret : « Actuellement, la pénurie s’étend des puces et des semiconducteurs jusqu’aux composants, microcontrôleurs et même le papier industriel, le carton ou encore les granulés de plastique industriels. Cela comprend même les voitures et autres objets. Donc c’est la demande qui est en forte augmentation, la situation risque de se prolonger. » 

Concernant l’indice des activités non-manufacturières (NMI), il se situe à 55% en enregistrant un niveau d’expansion similaire au mois de décembre. Parmi les 8 secteurs, celui de l’hôtellerie et de la restauration reste le plus touché malgré une hausse de 0,4 points de pourcentage par rapport à décembre, s’élevant à seulement 47,9%. La plus importante baisse concerne le secteur du commerce de détail qui passe également sous la barre des 50% avec un indice à 49,4% et une baisse de 2,2 points de pourcentage.

Wang Jiann-chyuan émet une réserve concernant ces chiffres car le sondage a été effectué avant l’apparition du foyer de l’hôpital de Taoyuan.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus