Le gouvernement défend ardemment le projet d’installation de gaz naturel liquéfié

  • 26-02-2021
  • La Rédaction
Les espèces menacées qui se trouvent dans les récifs algaux de Datan (Photo CNA)

La compagnie pétrolière publique CPC a monté un projet d’établissement d’une station terminale de gaz naturel liquéfié (GNL) dont la construction est déjà en cours qui suscite une forte opposition des groupes écologistes. Ces derniers qui dénoncent que le complexe GNL nuira grandement aux récifs algaux qui sont à proximité militent contre la localisation retenue pour ce complexe et ont lancé un projet de référendum pour le faire déplacer.

En réponse, le porte-parole du gouvernement, Lo Ping-cheng (羅秉成), a souligné qu’une éventuelle relocalisation de la station terminale vers le port de Taipei nécessiterait la construction de 40 km supplémentaires de gazoducs, sans compter les études d’impact environnemental afférentes, ce qui provoquerait un retard du projet de 11 années, synonyme de pénurie en électricité pour la moitié nord de Taïwan. Le porte-parole du gouvernement a également tenu à souligner que le projet de la CPC avait déjà été très largement révisé, en tenant compte des préoccupations environnementales, notamment en éloignant le site des récifs algaux.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus