:::

Semi-conducteurs : une société dont l’ITRI est investisseur part en Chine

  • 22-03-2021
  • La Rédaction
Semi-conducteurs : une société dont l’ITRI est investisseur part en Chine
La député du parti du peuple taiwanais (TPP) dénonçant le transfert de technologie entre Taiwan et la Chine de la société de semi-conducteurs Hestia Power (photo CNA)

L’Institut de recherche sur les technologies industrielles (ITRI) et la société Hermes Epitek avaient investi dans le semi-conducteur dédié aux véhicules électriques de demain à travers la société Hestia Power dont le principal produit est le semi-conducteur en carbure de silicium (SiC). L’entreprise a annoncé en février dernier qu’elle envisageait la dissolution en raison d’une levée de fond infructueuse et des difficultés opérationnelles en prévoyant de liquider l’entité taiwanaise.

Un parlementaire taiwanais a ainsi dénoncé des pratiques douteuses de la part du directeur de la société, Lee Chwang-ying (李傳英), qui se serait rendu en Chine pour créer l’entité Phoenix Power Inc. Les reproches portent principalement sur des transferts de fond et de technologie alors que la société taiwanaise ne se serait pas encore dissoute, une pratique qui n’est pas possible avec des fonds publics. Le directeur du centre de transfert du savoir-faire et de droit technologique de l’ITRI, Wang Peng-yu (王鵬瑜), a cherché à relativiser le danger de cette pratique en rappelant que la technologie en possession de la société n’est pas nouvelle mais que l’ITRI n’hésitera pas à aller en justice si des infractions ont été commises : « Il suffit de nous informer de l’utilisation de cette technologie en Chine. Si, par exemple, ils l’utilisent alors que la dissolution n’a pas eu lieu, nous engagerons alors des poursuites. D’autre part, la part humaine est également très importante, si le personnel ne garde pas les informations confidentielles et qu’ils travaillent pour la Chine cela sera considéré comme un abus de confiance ».

D’autre part, le parlementaire a indiqué que cet indicent rappelait la difficulté de récolter des fonds pour ces startups qui ont besoin d’investissements colossaux pour développer leurs opérations.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus