Pékin entend organiser des exercices réguliers de son porte-avions à l’est de Taïwan

  • 07-04-2021
  • La Rédaction
Porte-avions chinois Liaoning (photo AFP)

Le ministère japonais de la Défense a révélé le 4 avril que le porte-avions chinois Liaoning, accompagné de cinq autres navires, était en train de traverser le détroit de Miyako, situé entre deux petites îles japonaises, en direction de l’océan Pacifique. La Marine chinoise a confirmé l’information dans la soirée du 5 avril en précisant que la flotte menait des exercices dans des eaux près de Taïwan. La Marine a déclaré que ces exercices seraient désormais organisés de manière régulière avec l’objectif de défendre la souveraineté chinoise, assurer la sécurité et la capacité de développement national.

Rappelons qu’en décembre 2019, peu avant les élections présidenitelles et législatives de Taïwan, le Liaoning ainsi que le deuxième porte-avions chinois Shandong avaient aussi conduit des exercices dans les eaux près de l’île. Les autorités taïwanaises avaient alors qualifié ces opérations militaires d’actes d’intimidation de Pékin visant à influencer les résultats électoraux de Taïwan.

Lors d’une conférence de presse du 6 avril, John Kirby, porte-parole du Pentagone, n’a voulu commenter sur les motivations de ces exercices militaires chinois, se contentant d’ajouter que les Etats-Unis contineraient à soutenir Taïwan dans son approvisionnement en armes et à observer l’évolution des activités militaires dans la région. Notons que la Marine américaine a, pour sa part, envoyé la flotte de l’USS Theodore Roosvelt (TRCSG) dans la mer de Chine méridionale le 4 avril.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus