Taroko 408 : une famille américaine ira jusqu’au bout pour que la TRA prenne toutes ses responsabilités

  • 03-05-2021
  • La Rédaction
Les parents de Senéad Short dans leur vidéo de déclaration de poursuivre en justice la TRA (capture vidéo compte facebook Claire Wang)

Ce lundi, la parlementaire du New Power Party Claire Wang (王婉諭) et l’avocate Chen Meng-hsiu (陳孟秀), ancienne secrétaire générale du New Power Party, ont organisé une conférence de presse pour annoncer la position de la famille de Senéad Short, une des deux victimes américaines du déraillement du train Taroko 408 survenu le 2 avril dernier. La vidéo des parents de la victime diffusée lors de la conférence de presse rappelle que les raisons de leur action comprend le manque d’implication de la société taiwanaise des Chemins de fer (TRA) dans les actions  d’amélioration des questions de sécurité.

Pour rappel le gouvernement redistribuera les dons par une compensation de 15 millions de dollars taiwanais à chaque famille des victimes décédées, s’ajoutant aux 15 millions de dédommagement qui seront versés par la TRA. Cependant la famille a rappelé que la générosité et la gentillesse des Taiwanais ne devaient pas faire oublier la responsabilité de chacun dans les mesures prises pour assurer la sécurité du transport ferroviaire sur l’ile. La famille a ainsi rappel é l’accident du train Puyuma de 2018 et même l’accident de 1991 survenu dans des conditions similaires à l’accident du Taroko 408 entrainant la mort de 30 passagers et du chauffeur du camion qui a été percuté par le train.

L’avocate de la famille américaine a ainsi pris la parole pour indiquer le combat qu’il compte mener pour, non pas des réparations, mais une véritable amélioration des conditions de sécurité du transport ferroviaire à Taiwan, Chen Meng-hsiu explique : « La compensation financière n’est pas tout ce qui nous importe. Il faut que la résponsabilité juridique de la TRA soit poursuivie jusqu’au bout et qu’elle soit contrainte à une compensatrion de responsabilité plus importante, afin de la pousser à agir pour résoudre tous les problèmes et assurer la protection et la sécurité de chaque voyageur. »

Claire Wang a quant à elle voulu mettre l’accent sur le fait qu’un contrôle externe et approfondi était nécessaire car la TRA, étant en même temps le « sauveteur et le juge » de ses propres erreurs, pouvait ainsi dissimuler les points faibles du système de fonctionnement de son administration.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus