:::

Travail forcé en haute mer : le gouvernement doit agir et renforcer les mesures

  • 07-05-2021
  • La Rédaction
Travail forcé en haute mer : le gouvernement doit agir et renforcer les mesures
Illustration de la pêche en haute-mer (Photo wcpfc.int)

Le Yuan de contrôle, en charge de la surveillance des actions du gouvernement, a publié hier un rapport sur la situation du travail forcé sur les bateaux de pêche en haute mer en pointant du doigt plusieurs failles dans les actions et mesures de lutte contre ce fléau.

Il apparaît notamment que plusieurs membres d’équipage sur des chalutiers battant pavillon taiwanais étaient soumis au travail forcé, victimes d’abus physiques et verbaux ou encore se voyaient confisquer leurs papiers d’identité le temps de leur travail, lequel dépasse régulièrement la durée légale sans bénéficier de repos suffisant.

Wang Yu-ling (王幼玲), membre du Yuan de contrôle, a souligné la nécessité de mener des actions concrètes et des mesures efficaces de la part des ministères et organismes gouvernementaux afférents pour protéger les droits des travailleurs et des pêcheurs, ce qui aurait dû être engagé dès 2019 avec la publication d’un rapport alarmant de Greenpeace sur la situation.

En septembre dernier, les Etats-Unis ont classé le fruit de la pêche de certains chalutiers taiwanais sur leur liste des produits issus du travail forcé, imposant des restrictions à l’importation sur le marché américain. Le Yuan de contrôle conclut que, faute de politique plus stricte, Taiwan pourrait voir une interdiction de ses produits non seulement aux Etats-Unis mais aussi vers le marché européen.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus