:::

Chen Shih-chung répond fermement sur la question du niveau 4

  • 17-05-2021
  • La Rédaction
Chen Shih-chung répond fermement sur la question du niveau 4
Chen Shih-chung répond fermement à la question du confinement en début d'épidémie locale (photo CECC)

Beaucoup de « nouveaux spécialistes » se manifestent récemment sur les réseaux sociaux pour commenter les décisions du gouvernement et donner leur solution à la gestion épidémique nouvelle à Taiwan. La plupart étant des Taiwanais vivant à l’étranger.
Certaines questions de la part des journalistes présents à la conférence de presse quotidienne du Centre de commandement de lutte contre les épidémies (CECC) utilisent dces commentaires, souvent infondés, pour formuler leurs questions auprès du groupe d’experts médicaux. Une de ces questions qui revient quotidiennement est celle de la mise en place du niveau 4 de prévention épidémique de manière prématurée.
Le niveau 4 comprenant la mesure extrême de confinement que les Taiwanais redoutent, une journaliste a demandé aujourd’hui si la mise en place du niveau 4 serait avancée et combien de temps le confinement pourrait durer.

Une question qui a légèrement agacé ce lundi le commandant en chef du CECC et ministre de la Santé, Chen Shih-chung (陳時中) qui a néanmoins répondu calmement mais fermement : « Dans la lutte contre les épidémies, ce n’est pas parce qu’on dit quelque chose que cela se réalise de cette manière. Chaque étape doit provoquer des réflexions relatives, car chaque décision peut engendrer des effets d’ensemble, il ne faut pas négliger l’effet papillon. Je l’avais déjà évoqué et répété hier, ce n’est pas parce que c’est plus radical que c’est mieux, lorsque ça s’aggrave il faut suivre les règles fixées. Comme vous venez de l'évoquer, pourquoi ne pas simplement passer au stade de confinement ou combien de temps les gens peuvent rester enfermés? La réponse est que l’ensemble de l’économie serait influencée, ça n'affecte pas que la santé mais l'influence sur le système général est immense. Donc le travail de comment ajuster de manière  appropriée une telle situation et adopter des mesures de contrôle optimales tout en présentant le moins d’effets négatifs est l’effort actuel du gouvernement. »

En ce qui concerne la demande du maire du nouveau Taipei, Hou You-yi (侯友宜), concernant si la base de calcul pour les 100 cas quotidiens pour le passage au niveau était faite par rapport au chiffre national ou au chiffre du foyer, le ministre de la Santé a répondu aux journalistes qu’une réunion par visioconférence avait été tenue avec les responsables locaux ce dimanche sur le sujet et qu’une étude serait conduite par le groupe d’experts pour définir le détail de la base de calcul.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus