:::

Le Parti libéral-démocrate allemand abandonne le principe d’une seule Chine en soutien à Taïwan

  • 18-05-2021
  • La Rédaction
Le Parti libéral-démocrate allemand abandonne le principe d’une seule Chine en soutien à Taïwan
Le Parti libéral-démocrate allemand abandonne le principe d’une seule Chine en soutien à Taïwan (pxhere)

L'Allemagne tiendra ses élections fédérales en septembre prochain. Le Parti libéral démocrate, a décidé de supprimer la politique d'une seule Chine et de soutenir le peuple taïwanais dans la détermination de son propre avenir.

Cette décision a été prise lors du congrès national du parti. Plusieurs membres ont souligné que la raison de ce choix est qu'il est facile de se méprendre et que cela donnait aux dirigeants chinois des excuses pour agir contre des opposants à Hong Kong, opprimer des minorités ethniques au Xinjiang ou attaquer Taïwan par la force armée.

Le résultat a été adopté par vote et le Parti libéral démocrate a également affirmé son soutien à la démocratie et la liberté de Taiwan dans sa campagne politique, en affirmant que le pays est une alternative à la dictature chinoise, en soutenant la participation de Taiwan aux organisations internationales, et en suggérant que l'Allemagne et l'Union européenne développent leurs échanges avec Taiwan.

Le Parti libéral démocrate condamne également la menace militaire de la Chine à l'encontre de Taiwan, et prévoit de travailler avec ses alliés européens et les pays démocratiques tels que l'Australie, le Japon, l'Inde et les Etats-Unis pour élaborer une stratégie soutenant que la Chine et Taiwan ne peuvent être réunifiées que sur la base d'un consensus pacifique. Le Parti libéral démocrate souligne que l'objectif à long terme est de favoriser la Chine et Taiwan à atteindre un consensus par le biais d'un dialogue pacifique, afin que le peuple taïwanais puisse décider librement de son propre avenir politique.

Selon les derniers sondages, le Parti libéral démocrate bénéficie d'un taux de popularité de 12 % et a la possibilité de faire partie d’une coalition majoritaire au gouvernement.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus