:::

Affaires étrangères : la paix dans le détroit de Taiwan est une part indéniable de l’ouverture de la région Indo-Pacifique

  • 14-06-2021
  • La Rédaction
Affaires étrangères : la paix dans le détroit de Taiwan est une part indéniable de l’ouverture de la région Indo-Pacifique
Réunion du G7 de Carbis Bay (photo Maison Blanche)

Ce week-end, à Carbis Bay en Cornouailles, a eu lieu le sommet du G7 dans lequel le Covid-19 était un des principaux sujets avec en priorité l’accord de distribuer 1 milliard de doses de vaccins d’ici fin 2022. Les engagements climatiques et la géopolitique mondiale étaient les principales thématiques des autres points de discussion des dirigeants. Rappelant que le G7 n’est pas hostile à la Chine, les différents dirigeants se sont exprimés sur leur inquiétude quant au respect des droits de l’homme dans les régions du Xinjiang et à Hong Kong. Ils ont également demandé que l’OMS reprenne une enquête plus poussée sur l’origine du Covid-19 en Chine. Le G7 a également souligné, dans le 60e point du communiqué final du sommet, l’importance du maintien de la paix dans région Indo-Pacifique et particulièrement dans le détroit de Taiwan, dans lequel il encourage une résolution pacifique des problèmes interdétroit mentionnant également leur inquiétude concernant la situation dans les mers de Chine orientale et méridionale tout en s’opposant fortement aux tentatives unilatérales de changer le statu quo et à l’augmentation des tensions.

D’autre part, ce lundi la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Joanne Ou (歐江安), rappelle la position ferme de Taiwan pour le maintien de la paix dans la région : « Cette année, que ce soit le sommet Japon-Etats-Unis en avril, le sommet Etats-Unis-Corée du Sud en mai, le sommet UE-Japon, la réunion des ministres des Affaires étrangères du G7 ou encore la réunion Japon-Australie en marge du G7, les dirigeants du G7 et européens ont rappelé leur soutien au maintien de la paix et de la stabilité dans le monde. Le maintien de la paix et la stabilité dans le détroit de Taiwan constitue déjà un consensus des chefs d’Etat ou des dirigeants des grandes démocraties comme les Etats-Unis, le Japon, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Canada ou encore un organe comme l’Union Européenne. Maintenir la paix et la stabilité dans le détroit de Taiwan représente une part indéniable pour façonner une région Indo-Pacifique libre et ouverte. »

Le Palais présidentiel a également rappelé que depuis la création du G7 il y a 45 ans, c’est la première fois que Taiwan est mentionné dans un communiqué final du G7. Il a insisté sur le fait que ce n’était plus la paix et la stabilité interdétroit uniquement qui étaient engagées mais celle de l’ensemble de la région Indo-Pacifique et que la région était ainsi devenue un des points essentiels de l’attention mondiale.

Pour rappel le G8, qui incorporait la Russie jusqu’en 2014, a été réduit de nouveau au format du G7 suite à la crise de Crimée.

 

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus