:::

Nouvelles conditions de travail pour les travailleurs migrants dans le cadre de la prévention épidémique

  • 21-06-2021
  • La Rédaction
Nouvelles conditions de travail pour les travailleurs migrants dans le cadre de la prévention épidémique
Parties communes d'un dortoir de travailleurs migrants (photo CNA)

A la suite de l’enregistrement de plusieurs foyers de contamination de Covid-19 chez les usines électroniques dans le comté de Miaoli, le ministère du Travail a amendé aujourd’hui les lignes directrices des employeurs pour embaucher des travailleurs migrants dans le contexte de Covid-19. Elles concernent principalement précautions dans les environnements de travail, de vie ou encore la gestion des sorties des travailleurs migrants.

Le ministère du Travail établit huit mesures dont 4 obligatoires et 4 conseillées.
Les 4 mesures obligatoires à respecter sont :

1. Roulement des travailleurs dans les espaces de vie et zones de travail communs.

2. Interdiction de mélanger les travailleurs de différents sites de production sur un même étage dans les dortoirs.

3. Surveillance de santé quotidienne.

4. Etablissement d’espaces dédiés aux résidents dépistés positifs.

Les entreprises disposent de deux semaines pour répondre aux normes définies par le ministère du Travail. Faute d’améliorations apportées, les employeurs doivent faire face à des amendes allant de 60 000 à 300 000 dollars taïwanais (environ de 1800 à 9000 euros). Pour des cas de violations majeures, les employeurs auront leur autorisation de recrutement de travailleurs migrants.

Quant aux mesures conseillées, les employeurs sont invités à offrir plus d’espace de vie et de travail aux travailleurs migrants, à organiser un système d’assistance pour les achats de nécessité aux travailleurs migrants afin de limiter les sorties qui ne sont pas indispensable, mais aussi de placer les travailleurs ayant des symptômes dans des lieux séparés ou directement dans des établissements médicaux.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus