:::

Droits de l’homme : organisation d’un forum virtuel sur les droits des pêcheurs

  • 24-06-2021
  • La Rédaction
Droits de l’homme : organisation d’un forum virtuel sur les droits des pêcheurs
La Commission nationale des droits de l’homme a organisé hier un forum virtuel sur les droits des pêcheurs (Image : Commission nationale des droits de l’homme / CNA)

La Commission nationale des droits de l’homme a organisé hier un forum sur la pratique internationale de l'OPCAT-NMP (Protocole facultatif se rapportant à la Convention contre la torture-mécanisme national pour la prévention de la torture) et les droits des pêcheurs. 

Les membres de la commission, des groupes de protection de droits de l’homme et des universitaires ont discuté, lors de l’événement, de la possible application à Taiwan du protocole facultatif se rapportant à la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants des Nations unies.

Le protocole, ratifié par 90 pays membres de l’ONU, vise notamment à empêcher les mauvais traitements et la torture à travers l’établissement d’un système d’inspections régulières menées par des organes nationaux et internationaux. 

Bien que Taiwan, étant exclu de l’ONU, ne peut pas signer formellement le protocole, la commission a révélé que la Parlement taiwanais était en train de discuter de l’adoption à Taïwan des différentes règles du protocole.

Le ministre sans portefeuille et porte-parole du gouvernement Lo Ping-cheng (羅秉成) a rappelé que le gouvernement avait déjà approuvé, le 10 décembre dernier, un projet de loi visant à appliquer le protocole en question.   

La chef de la commission Chen Ju (陳菊) a déclaré qu’elle espérait que le texte serait adopté le plus rapidement possible : « La torture inclut aussi des actes variés comprenant des traitements et des punitions cruels, inhumains ou dégradants. Cela comprend bien évidemment les mauvais traitements commis sur des résidents de structures imposant des limitations de liberté et des pêcheurs étrangers. C’est pourquoi nous espérons que le projet de loi sur l’application de la convention sur la torture pourra être adopté le plus rapidement possible par le Parlement pour que la commission nationale des droits de l’homme pourra, en accord avec la loi, jouer un role préventif dans le mécanisme de prévention de la torture. »

Présente lors du forum, l’Association taïwanaise des droits de l’homme a aussi appelé le gouvernement taiwanais à faire adopter la Convention n. 188 de l’Organisation internationale du travail (OIT) sur le travail de la pêche, un texte qui oblige notamment les employeurs à détailler par écrit les conditions de travail et à donner aux pêcheurs un logement et de la nourriture décents, des soins médicaux, des horaires de travail régulés ainsi qu’une protection sociale. La convention est entrée en vigueur en 2017 et a pour l’instant été signée par 18 pays.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus