close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

La liberté de la presse perd encore du terrain à Hong Kong

  • 21-07-2021
  • La Rédaction
La liberté de la presse perd encore du terrain à Hong Kong
Radio Television Hong Kong (illustration, Reuters/TPG)

Un circulaire du service interne de Radio Television Hong Kong (RTHK) interdit désormais l’utilisation de certains termes qui feraient référence à la souverainté de Taïwan. Ainsi, au nom du respect du principe d’une seule Chine, la « présidente taïwanaise » sera remplacée par la « dirigeante taïwanaise » ou par le terme « chef de l'organe administratif ». Il sera désormais également interdit de mentionner la « République de Chine », nom officiel de Taïwan, ou d’employer l’expression « national ».


Créée en 1928 sous l’égide du gouvernement hongkongais, RTHK diffuse en chinois mandarin, en cantonais et en anglais. Ses reportages sur les manifestations contre le projet de loi d'extradition puis contre le projet de loi de sécurité nationale en 2019 et 2020 ont décroché plusieurs récompenses internationales mais ont aussi fait l’objet de critiques de la part de parlementaires hongkongais pro-Pékin.


En février dernier, le gouvernement de la Région administrative spéciale a destitué le directeur général de l’établissement Leung Ka-wing (梁家榮) pour le remplacer par le secrétaire général adjoint du département des affaires intérieures, Patrick Li Pak-chuen (李百全), qui n’avait pourtant aucune expérience en matière de médias. 

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus