:::

La présidente taiwanaise demande une révision de la loi après l’euthanasie de 154 chats de contrebande

  • 23-08-2021
  • La Rédaction
La présidente taiwanaise demande une révision de la loi après l’euthanasie de 154 chats de contrebande
154 chats de contrebande euthanasiés à Taiwan (bureau des garde-côtes) (photo CNA)

Ce weekend, un des sujets les plus brûlants sur les réseaux sociaux et différents supports médiatiques taiwanais a été la décision d’euthanasier 154 chats de contrebande. Les félins, découverts jeudi dans un bateau de pêche par les garde-côtes, étaient enfermés dans 62 cages de transport.

A son arrivée à Kaohsiung, l’ensemble de la saisie a été remise au bureau d’inspection sanitaire des animaux et des plantes (BAPHIQ). Que ce soit le Premier ministre, Su Tseng-chang (蘇貞昌), le président de la commission ministérielle de l’Agriculture, Chen chi-chung (陳吉仲) ou le directeur du BAPHIQ Hsu Jung-pin (徐榮彬), tous ont regretté la mort des animaux de compagnie mais ont déclaré que le risque de contamination de la rage était trop grand pour opérer autrement.
La présidente taiwanaise, Tsai Ing-wen (蔡英文), connue pour être une amoureuse des chats, a également partagé sa grande tristesse sur ses réseaux sociaux et a annoncé qu’elle demanderait à étudier un amendement des lois en vigueur afin de traiter ces victimes de manière plus humaine.

Le Premier ministre, lors de sa visite du centre de contrôle des douanes de l’aéroport de Taoyuan ce matin, a rappelé que les animaux étaient en provenance d’une région où la rage était en encore en circulation, cette maladie a une période d’incubation très longue et est surtout 100% mortelle pour toute personne qui l’attrape. Il a demandé aussi à considérer la protection des 1,5 millions de chiens et 1,7 millions de chats du territoire.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus