:::

Lancement de l’Alliance taïwanaise pour la neutralité carbone

  • 02-09-2021
  • La Rédaction
Lancement de l’Alliance taïwanaise pour la neutralité carbone
Inauguration de l'Alliance taiwanaise pour la neutralité carbone TANZE (photo CNA)

Les conditions climatiques de la dernière décennie ont montré que le réchauffement climatique lié à l’effet de serre provoqué par les émissions carbone, n’est plus une question future mais actuelle. Dans ce cadre, la présidente taïwanaise, Tsai Ing-wen (蔡英文), avait déclaré son objectif de neutralité carbone en avril dernier. Le 30 août, c’était le Premier ministre Su Tseng-chang (蘇貞昌) qui annonçait devoir atteindre cet objectif en 2050 à travers la loi sur la gestion et la diminution des gaz à effets de serre. Ce jeudi, le président de l’organisation non-gouvernementale Taiwan Institute For Sustainable Energy (TAISE), Eugene Chien (簡又新), a annoncé l’inauguration de Taiwan Alliance of Net Zero Emission ou Alliance taïwanaise pour la neutralité carbone. Cette alliance réunit déjà 27 grands noms de l’industrie Taïwanaise tels que TSMC, Hon Hai (Foxconn), ASE holdings, Taiwan Cement, Asia Cement Corporation, China Steel, Chunghwa Telecom ou encore la société d’énergie renouvelable spécialisée dans les éoliennes offshores, Orsted.

Eugene Chien précise que même si 27 ne semble pas être un grand nombre, les sociétés en question représentent plus de 40% du PIB taïwanais et sont responsables de plus de 20% des émissions de gaz à effets de serre à Taïwan. Ces entreprises devront atteindre les objectifs en deux étapes, la première d’ici 2030 et la seconde en 2050.

Le vice-président taïwanais, William Laï (賴清德) explique en quoi ces objectifs consistent : « Les objectifs de neutralité carbone que nous fixons aujourd’hui sont précis et faciles à comprendre, en 2030, l’ensemble des parties administratives des entreprises devront atteindre la neutralité à 100%, en 2050 ce sont non seulement les bureaux mais aussi les sites de production qui devront atteindre 100% de neutralité carbone. »

William Laï a ajouté qu’il espérait néanmoins que plus d’industriels et de sociétés se joindraient à l’initiative dans le futur.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus