:::

Taïwan réagit aux accusations de Pékin en clarifiant le discours présidentiel de la fête nationale

  • 13-10-2021
  • La Rédaction
Taïwan réagit aux accusations de Pékin en clarifiant le discours présidentiel de la fête nationale
La présidente Tsai Ing-wen prononce son discours à l'occasion du 110e anniversaire de la République de Chine, Taïwan (photo : bureau présidentiel)

Lors de son discours prononcé dimanche à l’occasion de la fête nationale, la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen a appelé à établir un consensus autour de quatre “engagements” : l'engagement pour un système constitutionnel libre et démocratique, le refus que Taïwan soit subordonné à la Chine, le refus à l'annexion ou à un empiètement sur la souveraineté de Taïwan, et l'engagement selon lequel le futur de la République de Chine (Taïwan) devra être décidé par la volonté du peuple taïwanais.

Selon Pékin, ces quatre engagements témoignent de l’intention de l’administration Tsai de changer le statu quo dans le détroit de Taïwan. Après  avoir démenti l’argument du gouvernement chinois hier, la Commission des affaires continentales a répondu à nouveau à l’accusation de Pékin aujourd’hui avec une déclaration en quatre points :

Premièrement, le discours présidentiel n’évoque aucune intention de changer le statu quo dans le détroit. Au contraire, selon le gouvernement taïwanais, c’est la Chine qui cherche à le changer avec sa politique unificationniste. Deuxièmement, Pékin doit faire face à la réalité politique interdétroit décrite dans le discours de la chef de l’Etat et se rendre compte que sa diplomatie agressive n’est pas bien accueillie par la communauté internationale. 

Troisièmement, les propos concernant l’absence de toute subordination entre les deux rives ne constitue qu’une description neutre de la situation politique réelle. La République de Chine, fondée en 1911 sur le continent chinois et implantée à Taïwan en 1949, n’a jamais été sous la juridiction de la République populaire de Chine, fondée en 1949. Et enfin, quatrièmement, c’est Pékin qui tente de déformer l’histoire de Chine en niant l'existence de la République de Chine à Taïwan, une République qui a d’ailleurs 38 ans de plus que le régime communiste chinois.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus