:::

Le ministre des Affaires étrangères participera à la réunion de l'Alliance interparlementaire sur la Chine à Rome

  • 19-10-2021
  • La Rédaction
Le ministre des Affaires étrangères participera à la réunion de l'Alliance interparlementaire sur la Chine à Rome
Joseph Wu, ministre des Affaires étrangères (photo, MOFA)

À la fin du mois, les représentants de l'Alliance interparlementaire sur la Chine (IPAC) se réuniront à Rome, en Italie à la veille du sommet des dirigeants du G20, le 30, pour exiger une position plus ferme des pays à l'égard de Pékin. Un communiqué de l’IPAC indique que le ministre taïwanais des Affaires étrangères, Joseph Wu (吳釗燮), participera également à la réunion du 29. Notez que Joseph Wu est invité à se rendre en République tchèque à la fin du mois.

L'IPAC est composé d'environ 200 parlementaires internationaux. Selon le communiqué de presse publié sur le site officiel, la conférence se tiendra le 29, et des parlementaires des cinq continents rencontreront d'importants dirigeants de groupes réprimés par le gouvernement chinois, dont Penpa Tsering, ancien président du parlement tibétain en exil, le hongkongais Nathan Law (羅冠聰), ancien conseiller législatif de Hong Kong, ainsi que Rahima Mahmut, une militante ouïgoure.

Plus tôt cette année, le gouvernement chinois a imposé des interdictions de voyager et d'autres sanctions à neuf membres de l'IPAC, dont le britannique Sir Iain Duncan Smith, le député belge Samuel Cogolati, l'eurodéputée slovaque Miriam Lexmann et la député lituanienne Dovilė Šakalienė, qui seront tous présents à la conférence de Rome.

Parmi les autres parlementaires présents à la conférence de Rome figurent la représentante japonaise Shiori Yamao, le sénateur français André Gattolin et la députée ougandaise Lucy Akello.

Cette réunion de Rome sera la première réunion en face à face entre les membres de l'IPAC depuis sa création en juin 2020. Le ministère des Affaires étrangères déclare qu’il s’agit de la deuxième visite en Europe de Joseph Wu, la dernière remonte à juin 2019 au Danemark. Le ministère étudie encore le programme de visite en Europe à l’heure actuelle.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus