close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

La délégation du Parlement européen soutient Taïwan et apprend de Taïwan

  • 05-11-2021
  • La Rédaction
La délégation du Parlement européen soutient Taïwan et apprend de Taïwan
Raphaël Glucksmann s'exprime sur le bilan de sa visite à Taïwan (photo CNA)

Au dernier jour de la première visite officielle d’une délégation du Parlement européen à Taiwan, l’eurodéputé Raphaël Glucksmann qui dirige le groupe de sept députés européens de la commission spéciale sur l’ingérence étrangère dans l'ensemble des processus démocratiques de l’Union européenne (INGE) du Parlement européen a rappelé que l’objectif « clair et simple de ce déplacement était d’afficher le soutien de l’Europe à la liberté et aux droits humains » à Taïwan.

En conférence de presse organisée par la Diplomatie, les parlementaires européens ont souligné que cette visite était aussi l’occasion d’apprendre de l’expérience de Taïwan dans la lutte contre le Covid-19 et dans la mise en place de mesures de lutte contre la fausse information sur les réseaux sociaux, en matière électorale et le rôle phare du Centre de Taïwan sur la vérification des faits (Taiwan FactCheck Center) ou encore dans la prévention contre les ingérences étrangères.

Lors de la conférence de fin de visite, Raphaël Glucksmann a souligné qu'il a pu observer que la manière dont la société taïwanaise faisait face aux fausses informations et à la menace étrangère était la participation des citoyens au processus législatif et à de nombreuses autres actions démocratiques qui montre que davantage de démocratie est la bonne façon de répondre aux menaces. Il s'agit d'une expérience taïwanaise très utile qu’il écrira non seulement dans son rapport, mais qu’il proposera également aux unités administratives de l'UE comme référence. Il envisage même des projets de coopération plus spécifiques avec Taïwan : « Je pense qu'une plus grande coopération entre l'Europe et Taïwan dans la lutte contre les fausses informations apportera de nombreux avantages. Par exemple, l'UE recherche actuellement en fait à établir un hub pour lutter contre les fausses informations et je pense que nous serons tous d'accord que ce centre devrait être établi à Taiwan, ce qui est très raisonnable. Je pense qu'un tel partenariat devrait continuer à se développer et à s'approfondir »

Au président du Parlement Yu Shyi-kun (游錫堃), Raphaël Glucksmann a souligné que bien que les membres de la délégation viennent de différents pays et partis politiques, leur soutien à la démocratie de Taïwan ne cessait d’augmenter et faisait l’objet d’un vrai consensus.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus