:::

La Chine approuve une baisse des droits de douane pour les produits taïwanais malgré l’expiration de l’ECFA

  • 16-12-2021
  • La Rédaction
La Chine approuve une baisse des droits de douane pour les produits taïwanais malgré l’expiration de l’ECFA
La Chine approuve une baisse des droits de douane pour les produits taiwanais malgré l’expiration de l’ECFA (Image : CNA)

Le ministre des Finances chinois a annoncé hier que la commission des droits de douane du Conseil d’Etat chinois avait approuvé une baisse des droits de douane pour une sélection de produits taiwanais pour 2022.

Une baisse qui s’inscrit dans le cadre de l’accord commercial interdétroit dit ECFA, signé en 2010 entre la Chine et Taïwan, mais qui est néanmoins arrivé officiellement à expiration en 2020.

Toutefois, malgré ou en raison des relations interdétroit tendues, aucune des deux parties n’a déclaré formellement la fin de l’accord, et continuent d’appliquer ses dispositions. La ministre taïwanaise de l'Économie Wang Mei-hua (王美花) avait ainsi déclaré en octobre que Taïwan n'avait reçu aucune communication de la part de la Chine indiquant son intention de mettre fin à l'accord.

On rappelle que selon l’ECFA, la liste préliminaire des produits taiwanais concernés par une baisse ou une exemption des droits de douane touchait 539 produits issus, entre autres, les secteurs de la pétrochimie, de la machinerie, des textiles, ou encore des pièces automobiles.

La Chine a  aussi annoncé qu’elle continuerait d’appliquer une baisse des droits de douane dans le cadre d’accords de libre-échange avec les pays de l’ASEAN mais aussi avec le Chili, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Suisse, la Corée du Sud ou encore le Pakistan.

Le président du KMT Eric Chu (朱立倫) s’est félicité de cette décision, et a affirmé que l’ECFA, signé sous l’administration KMT de Ma Ying-jeou(馬英九), avait permis aux entreprises taïwanaises exportatrices d’économiser plus de 200 milliards de dollars taiwanais (6,36 milliards d’euros) en droits de douane, soit environ 20 milliards (636 millions d’euros) par an.

Eric Chu a déclaré que cette économie témoignait de l’importance des échanges interdétroit et de remplacer la confrontation par le dialogue et les échanges pacifiques. Laissant entendre que le gouvernement actuel était responsable de la dégradation des relations interdétroit, le président du KMT a affirmé que son parti cherchait à bénéficier à la population taïwanaise, en opposition au DPP au pouvoir qui, lui, usait de diverses façons et méthodes pour nuire à Taiwan.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus