:::

Aucune trace de pesticide détectée sur les mérous des deux exploitations piscicoles accusées par la Chine

  • 12-01-2022
  • La Rédaction
Aucune trace de pesticide détectée sur les mérous des deux exploitations piscicoles accusées par la Chine
Selon un article de l’agence de presse nationale chinoise Xinhua, publié le 6 janvier dernier, les douanes chinoises auraient détecté, une semaine auparavant, des traces de pesticides dans deux cargaisons de mérous en provenance de Taïwan (Image : CNA)

Selon un article de l’agence de presse nationale chinoise Xinhua, publié le 6 janvier dernier, les douanes chinoises auraient détecté, une semaine auparavant, des traces de pesticides dans deux cargaisons de mérous en provenance de Taïwan.

Les deux produits en question seraient le vert de malachite et le violet de gentiane, des substances chimiques souvent utilisés comme pesticides antiparasitaires dans la pisciculture mais strictement interdites à Taïwan pour leurs effets nocifs sur la santé humaine.

La Chine a par la suite suspendu toutes les importations de poissons élevés dans les deux exploitations en cause et renforcé le contrôle des autres produits piscicoles taïwanais. La direction de la pêche, relevant de la Commission taïwanaise de l’agriculture, a ouvert une enquête sur les deux fermes piscicoles citées, situées à Pingtung, au sud.

Les résultats des analyses ont été rendus publics aujourd’hui : aucune trace des deux produits chimiques n’a été découverte dans les poissons. Les deux exploitations soupçonnent que des produits non conformes d’autres fermes auraient été ajoutés à leurs cargaisons à destination de Chine, mais la direction de la pêche entend poursuivre son enquête avant de tirer sa conclusion finale.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus