:::

Soutien du Parlement européen à la Lituanie : Taïwan appelle à une alliance contre l’autoritarisme

  • 21-01-2022
  • La Rédaction
Soutien du Parlement européen à la Lituanie : Taïwan appelle à une alliance contre l’autoritarisme
Parlement européen (Image : Wikipedia - Octavio espinosa campodonico)

Le Parlement européen a adopté hier la résolution sur les violations des droits fondamentaux à Hong Kong par 589 voix pour, 35 contre et 47 absentions. Les eurodéputés condamnent fermement la détérioration des droits humains à Hong Kong, notamment les sévères restrictions concernant la liberté d’expression, celle des associations et de la presse. Les députés exhortent les autorités chinoises à abroger la loi sur la sécurité nationale car ils considèrent qu’elle viole les obligations et les engagements internationaux de la Chine.

Dans ce texte, plusieurs articles concernent la Lituanie :

- considérant que la Chine s’est livrée à une rhétorique agressive et a introduit une interdiction de facto inexpliquée et non déclarée empêchant les produits fabriqués par la Lituanie d’entrer sur le marché chinois ; que de telles actions et pratiques non réglementées violent non seulement l’ensemble des règles commerciales internationales et de l’Organisation mondiale du commerce, mais ont également une incidence directe sur les principes sous-jacents du marché unique de l’Union

- condamne la coercition et l’intimidation exercées par la Chine à l’encontre de la Lituanie ; se félicite des récentes déclarations de solidarité avec la Lituanie visant à résister aux mesures coercitives de la Chine ; prie instamment l’Union de défendre les principes fondamentaux du marché unique contre les intimidations chinoises

- invite la Commission, le Conseil et les États membres à coopérer avec les partenaires internationaux pour contribuer à garantir la démocratie à Taïwan, notamment à la lumière de l’évolution récente des relations entre la Lituanie et Taïwan orchestrée par le gouvernement chinois et de l’érosion des libertés de Hong Kong dans le cadre de la politique chinoise consistant à abandonner l’approche « un pays, deux systèmes »

Le ministère taïwanais des Affaires étrangères a souligné que le Parlement européen estime que la récente coercition économique contre la Lituanie par la Chine est urgente et appelle à une action conjointe, comme l’indique la porte-parole du ministère Joanne Ou (歐江安) : « Nous devons entreprendre une série d'actions en nous associant aux pays démocratiques tels que les États-Unis et l'Union européenne, ainsi qu’aux partenaires partageant les mêmes valeurs afin d’assister pleinement la Lituanie à faire face à cette série de menaces politiques et économiques complexes imposés par un gouvernement autoritaire. »

La prise de position du Parlement européen intervient alors que les pays préparent actuellement le sommet UE-Chine planifié en mars prochain.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus