:::

Avec le « Chips Act », la Commission européenne reconnaît la position de Taïwan

  • 09-02-2022
  • La Rédaction
Avec le « Chips Act », la Commission européenne reconnaît la position de Taïwan
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen présente le

La Commission européenne a présenté hier son « Chips Act », un plan de plus de 40 milliards d’euros pour soutenir la production et l’approvisionnement en semi-conducteurs en Europe. Un texte important pour la politique industrielle de l’Europe, qui vise à accroître la production sur le sol européen de semi-conducteurs afin de moins dépendre de l’Asie et de réduire ainsi l’impact sur les économies européennes en cas de pénurie. L’objectif est ainsi de mutliplier par quatre la production de semi-conducteurs sur le sol européen d’ici dix ans.

La vice présidente exécutive de la Commission européenne Margrethe Vestager a indiqué que dans le cadre de cette proposition législative, certaines discussions en cours impliquaient le groupe taiwanais TSMC, puisque l’Europe dépend en grande partie de Taiwan pour son approvisionnement en semi-conducteurs.

Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, a de son côté précisé que Taïwan occupait une position importante dans le domaine de la production mondiale des semi-conducteurs et que 50% des semi-conducteurs utilisés en Europe étaient probablement produits à Taïwan. Le commissaire a d’ailleurs affirmé publiquement que Taïwan était un partenaire avec des idées similaires à celles reflétées dans le « Chips Act ».

La Commission européenne a suggéré des coopérations à l’avenir avec des partenaires partageant les mêmes valeurs tels que les États-Unis, le Japon, la Corée du Sud, Singapour et Taïwan pour assurer la sécurité de la chaîne d'approvisionnement.

Le ministère taïwanais des Affaires étrangères a salué aujourd’hui la reconnaissance européenne de la position de Taiwan dans le domaine des semi-conducteurs et a souligné le fait que des futures coopérations intéressantes pourraient naître entre Taïwan et l’Europe.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus