:::

Taïwan veut assouplir les règles d’obtention du permis de séjour permanent pour les travailleurs migrants

  • 17-02-2022
  • La Rédaction
Taïwan veut assouplir les règles d’obtention du permis de séjour permanent pour les travailleurs migrants
Illustration travailleurs migrants aides à domicile (photo CNA)

Alors que Taïwan manque cruellement de main d'œuvre domestique, le gouvernement a annoncé aujourd’hui un plan qui prévoit de permettre aux travailleurs migrants moyennement qualifiés de faire une demande de permis de séjour permanent. 

Le plan a été discuté aujourd’hui en conseil des ministres, et devrait faire l’objet d’un décret. Le plan en question concerne les travailleurs migrants ayant déjà travaillé à Taïwan six ans, les étudiants étrangers et les Taïwanais d’outre-mer diplômés d’un niveau bac+2 ayant déjà acquis un certain niveau d’expérience et de salaire. Les employeurs de ces derniers peuvent demander à ce que ces travailleurs soient considérés d’abord comme des personnes moyennement qualifiées, et ces personnes pourront ensuite demander un permis de séjour permanent au bout de cinq années de travail.

Sur le papier, les secteurs concernés par cette ouverture sont la manufacture, la construction, la pêche marine, l’agriculture, et le soin à la personne et d’autres secteurs reconnues comme industries prioritaires.

Toutefois, les conditions préalables pour faire une demande de permis de séjour permanent seront strictes, requérant notamment un salaire mensuel total de 50 000 dollars taïwanais ou plus (environ 1580 euros) et un certificat d’aptitude professionnelle de classe B.

Mais le niveau de salaire des travailleurs migrants à Taïwan, et notamment dans les secteurs de la pêche, de la manufacture et du soin à la personne, atteignent rarement le niveau de salaire en question. Ainsi, une étude du ministère du Travail réalisée sur les chiffres de juin 2021 indique que le salaire mensuel moyen pour les travailleurs migrants du secteur industriel était de 30 541 dollars taïwanais (environ 965 euros) pour un temps de travail de 204 heures par mois, soit en moyenne 51 h par semaine.

Notons qu’en juin de l’année dernière déjà, le Yuan législatif avait adopté en troisième lecture une proposition d’amendement à la loi pour le recrutement et l’emploi des professionnels étrangers, assouplissant les conditions d’obtention du permis de séjour permanent pour les travailleurs étrangers hautement qualifiés.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus