:::

Semiconducteurs : le retard de livraison ne s’améliorera pas avant deux ans

  • 02-03-2022
  • La Rédaction
Semiconducteurs : le retard de livraison ne s’améliorera pas avant deux ans
Liu Pei-chen, chercheuse du TIER (photo, TIER)

La pénurie de semiconducteurs sur le marché mondial nepourrait ne pas se résorber avant deux ou trois ans, selon la chercheuse Liu Pei-chen (劉佩真) du Taiwan Institute of Economic Research (TIER), qui réagissait hier aux questions posées par une revue consacrée à l’électronique. La spécialiste a évoqué d’une part, le confinement en Chine visant à éradiquer totalement le Covid-19, diminuant ainsi la production de semiconducteurs et, d’autre part, le conflit militaire russo-ukrainien qui provoque davantage d’incertitudes sur le marché mondial.

La chercheuse estime aussi que la restructuration des chaînes d’approvisionnement et l’influence renforcée des élements géopolitiques sur le secteur risquent de compliquer davantage les tâches d’évaluation du marché.

Selon Lui Pei-chen, l’offre de puces électroniques de technologies matures pourrait être augmentée suite à la mise en service progressive des nouvelles chaînes de production, soit dans deux ou trois ans. Elle a toutefois précisé que celle de puces électroniques de technologies avancées devrait encore se faire attendre, principalement à cause des retards des travaux de construction de nouvelles fonderies plus sophistiquées.

Par ailleurs, la concentration de la demande a également contribué au ralentissement des livraisons. Déçus par le taux de défaut relativement élevé des semiconducteurs de leurs fournisseurs habituels, de plus en plus d’acheteurs passent désormais directement leurs commandes auprès du producteur taïwanais TSMC, qui détenait déjà une grande partie du marché de cette catégorie, alors que les fonderies en construction de l’entreprise progressent plus lentement que prévu.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus