close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

Les produits agricoles russes et ukrainiens ne représentent qu’une partie restreinte des importations

  • 09-03-2022
  • La Rédaction
Les produits agricoles russes et ukrainiens ne représentent qu’une partie restreinte des importations
Image d'illustration (Pixabay)

En réaction aux sanctions économiques prises à son encontre, la Russie a établi une liste des « pays inamicaux », sur laquelle figure Taïwan. Aujourd’hui, les députés ont invité le président de la Commission ministérielle de l’agriculture Chen Chi-chung (陳吉仲) à évaluer l’impact des représailles russes sur les échanges agricoles entre les deux pays. Chen Chi-chung a précisé que Taïwan n’achetait pas de blé russe et que les produits agricoles en provenance de ce pays ne représentaient que 1 à 6 % des importations, selon les catégories, et ne pourraient donc pas engendrer d’impact significatif sur l’offre du marché taïwanais. Il a indiqué qu’il serait tout à fait envisageable des sources alternatives pour les produits concernés.

Quant à la question de savoir si la guerre en Ukraine aurait un impact sur le marché taïwanais, Chen Chi-chung a précisé que Taïwan n’a acheté en 2021 que 71 000 tonnes de maïs ukrainien à destination du bétail, sur le volume total, toutes provenances confondues, de plus de 4 millions de tonnes, avec en tête les Etats-Unis, le Brésil et l’Argentine. Selon les statisques du Bureau des douanes, pendant les cinq ans de 2017 à 2021, Taïwan n’a importé du maïs ukrainien qu’à trois reprises, avec 11 000 tonnes en 2017, 16 000 tonnes en 2019 et 71 000 tonnes en 2021.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus