:::

Taïwan ajuste le salaire minimum des pêcheurs migrants en haute mer

  • 22-04-2022
  • La Rédaction
Taïwan ajuste le salaire minimum des pêcheurs migrants en haute mer
Photo d'illustration d'un bateau de pêche taïwanais (Photo CNA)

Alors que les dossiers de maltraitance, de bas salaires et de mauvaises conditions de vie des travailleurs migrants sur les bateaux de pêche taïwanais continuent à défrayer la chronique et faire de Taïwan l’objet de critiques internationales, le gouvernement a approuvé hier le « Plan d'action pêche et droits de l’Homme » proposé par le bureau de la pêche.

A compter du 1er juillet, le salaire minimum mensuel des pêcheurs migrants sera de l’ordre de 550 dollars américains (505 euros) au lieu des 450 dollars américains (413 euros) actuels. Le salaire devra être directement versé aux pêcheurs pour éviter l’exploitation des agents intermédiaires. Les pêcheurs auront le droit de contacter directement la commission ministérielle de l’agriculture si leur employeur ne respecte pas ce nouveau plan, selon le bureau de la pêche.

En outre, le plan d’action stipule que les équipages migrants des navires de pêche ne seront plus autorisés à rester en mer plus de 10 mois d'affilée. Le gouvernement taïwanais a également augmenté la couverture d'assurance contre les accidents des pêcheurs à 1,5 million de dollars taïwanais (plus de 47 000 euros) à partir d’un million actuellement. Le plan oblige l’établissement d’un mécanisme de révision des salaires et exige que le formulaire de présence enregistre clairement les heures de travail.

Le bureau de la pêche entend intensifier ses inspections de l’ensemble des 1 100 navires en haute mer de Taïwan durant la première année de l’application du plan et dès l’année suivante, les inspections annuelles concerneront au moins la moitié des navires.

Taïwan compte actuellement 21 147 pêcheurs migrants dont la plupart proviennent de l’Indonésie et du Vietnam.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus