:::

La grâce présidentielle accordée à Han Yu-ping et Chang Yu-sen

  • 22-04-2022
  • La Rédaction
La grâce présidentielle accordée à Han Yu-ping et Chang Yu-sen
Han Yu-ping (韓豫平) gracié par Tsai Ing-wen (Photo CNA)

Le palais présidentiel a annoncé aujourd’hui qu’en vertu du principe constitutionnel de proportionnalité entre des crimes et des sanctions, la Chef de l’Etat Tsai Ing-wen (蔡英文) venait de gracier Han Yu-ping (韓豫平) et Chang Yu-sen (transcription phonétique張淯森), deux anciens militaires condamnés pour corruption.

Han Yu-ping était un général de division de l'armée, chef d’état-major du commandement de la défense de Hualien et Taitung et Chang Yu-sen était un soldat sous son commandement. En février dernier, une décision définitive de justice a reconnu ces deux militaires coupables de corruption pour s'être appropriés 2 880 dollars taïwanais (90 euros) de fonds publics en 2015 pour payer un banquet pour les membres de leur unité, parmi lesquels le chef de section de la guerre politique Kuo Shou-yu (郭守寓), qui y avait participé en famille avec sa femme et de ses deux enfants. Les deux militaires avaient été condamnés pour corruption pour avoir invité la famille de Kuo Shou-yu au repas avec l’argent de l’armée et ont été condamnés respectivement à 4 ans et six mois et à un an d’incarcération. Han Yu-ping a d’ailleurs vue sa pension de retraite coupée de moitié.

La présidente Tsai Ing-wen a accordé cette grâce sur le principe de proportionnalité entre les crimes commis et les sanctions infligées.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus