close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

Taïwan ne compte pas sur l’intervention internationale mais demande les moyens de se défendre face à une attaque chinoise

  • 02-05-2022
  • La Rédaction
Taïwan ne compte pas sur l’intervention internationale mais demande les moyens de se défendre face à une attaque chinoise
Le ministre des Affaires étrangères Joseph Wu dans l'émission

e média américain CNN a diffusé ce dimanche un entretien exclusif avec le ministre des Affaires étrangères taïwanais, Joseph Wu (吳釗燮), dans l’émission de géopolitique « On GPS ». Le sujet abordé était centré sur deux thématiques liées, celle de l’intervention des Etats-Unis en cas d’attaque chinoise, mais aussi celle des leçons tirées de la guerre en Ukraine et du principal problème rencontré par les Ukrainiens au niveau de la défense de leur pays : le manque d’équipements leur permettant de se défendre seul.

A la première question posée, Le ministre taïwanais explique que les Taïwanais sont préparés et prêts à se défendre eux-mêmes. Ce que demande Taïwan aux Etats-Unis et aux autres gouvernements est de fournir à Taïwan les équipements de défense nécessaires à leur propre défense. Selon Joseph Wu, Taïwan appelle ces gouvernements à exprimer leur soutien envers Taïwan pour que les Taïwanais puissent sentir qu’ils ne sont pas seuls dans leur combat pour leur défense.

Il a rappelé également que les discussions avec les différents pays aux valeurs identiques ont été nombreuses depuis le début de la guerre en Ukraine pour appliquer des sanctions communes contre la Russie et plus largement l’expansionnisme autoritaire.

Le ministère a également souligné que la Chine doit également tirer les leçons de la guerre ukraino-russe pour évaluer le coût de son invasion de Taïwan et la réponse possible de la communauté internationale.

Concernant la position de la Chine sur l’appartenance de Taïwan à son territoire, le ministre des Affaires étrangères a déclaré que cela allait à l’encontre de la réalité et de la volonté du peuple taïwanais et que les revendications territoriales chinoises ne se concentrent pas uniquement sur Taïwan mais aussi sur beaucoup d’autres territoires en mer de Chine méridionale et septentrionale ou disputés à la frontière avec l’Inde. Il a qualifié ces revendications de dangereuses. Il a fait le parallèle avec le discours russe de justification de l’attaque de l’Ukraine. Le ministre a évoqué que la Russie justifiait son attaque en invoquant que l’Ukraine ou une partie de son territoire devait revenir à la Russie et que la Russie avait la volonté de raviver la gloire nationale passée du pays. Un discours très similaire à celui de la Chine, selon lui.

Il a terminé son entretien en rappelant que Taïwan et la Chine doivent trouver un moyen de vivre en paix à travers un véritable dialogue respectant la volonté des Taïwanais et non à travers des conditions imposées, notamment celle de reconnaitre officiellement que Taïwan fait partie de la Chine, avant même que tout dialogue ne soit établi.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus