close
RTI françaisTélécharger l'App
Ouvrir
:::

Des scientifiques taïwanais découvrent une nouvelle forme de division cellulaire

  • 03-05-2022
  • La Rédaction
Des scientifiques taïwanais découvrent une nouvelle forme de division cellulaire
Nouveau modèle de division cellulaire découvert par l'Academia Sinica (Photo site de l'Academia Sinica /sinica.edu.tw)

Des scientifiques de l'Academia Sinica ont identifié une nouvelle forme de division cellulaire qui se produit sans réplication de l'ADN, remettant en question le consensus scientifique sur l'un des processus biologiques les plus fondamentaux.

Depuis le XIXe siècle, les scientifiques ne connaissent que deux grands types de division cellulaire chez les animaux : la méiose dans les cellules germinales (spermatozoïdes ou ovules) et la mitose dans les cellules somatiques, qui comprennent toutes les autres cellules du corps.

Dans l’article publié dans la revue scientifique britannique Nature, une équipe de l'Academia Sinica a toutefois décrit une forme de division cellulaire inconnue jusqu'alors qui, contrairement à la mitose, n'implique pas la duplication de l'ADN.

L'équipe, dirigée par Chen Chen-hui (陳振輝), chercheur à l'Institut de biologie cellulaire et organique de l'Académia Sinica (Institute of Cellular and Organismic Biology), a expliqué que, pour mener ses recherches, son équipe a utilisé un système de marquage informatique sur mesure pour colorer, puis suivre, les cellules individuelles de larves de poisson-zèbre au cours de leur développement.

Ils ont découvert qu'à un stade spécifique de la croissance des poissons, certaines des couches externes de leurs cellules cutanées ont subi jusqu'à deux cycles de division cellulaire (une cellule devenant quatre cellules) en divisant leur ADN au lieu de le dupliquer.

L'équipe pense que ce phénomène, appelé fission asynthétique, est une mesure temporaire utilisée pour étendre la couverture des cellules épithéliales, ou cellules cutanées externes, pendant une période de croissance rapide.

Bien que l'équipe de Chen Chen-hui ait déclaré qu'elle n'en était qu'aux premiers stades de la compréhension du processus, elle a émis l'hypothèse que ce mode de prolifération cellulaire pourrait se produire dans des contextes autres que l'expansion de la peau du poisson-zèbre.

Vos commentaires

Derniers articles de cette catégorieplus